On en fait des promesses dans une vie ! Certaines sont plus faciles à tenir alors que d’autres demandent beaucoup plus de « jus d’bras ». Par exemple, et là je sais que vous m’avez vu venir de loin avec mes grands ch’veaux… Je veux parler des promesses qu’on fait à notre MARIAGE. Ces promesses qu’on s’engage à tenir pour le meilleur et pour le pire lorsqu’on dit « OUI JE LE VEUX » à l’être aimé!

« Je promets de t’aimer et de te chérir dans la santé et dans la maladie… »

« Je promets de t’aimer dans la richesse et dans la pauvreté… »

« Je promets de me garder seulement pour toi… »

« Jusqu’à ce que la mort nous sépare… »  

Je me rappelle avoir fait ces promesses tout naturellement à notre mariage. J’étais en amoooour. In loooooove. Enamoraaaado. Les papillons dans l’estomac quand je voyais mon beau arriver, le cœur qui faisait un bond quand il m’embrassait… Les débuts fous d’une histoire d’amour !

Pour le meilleur et pour le pire.

En février dernier mon mari et moi avons souligné notre 17e anniversaire de mariage. On en a traversé des saisons depuis ces fameux papillons !

À travers toutes ces années :

  • On s’est aimé à la folie.
  • On a eu deux magnifiques filles qui sont maintenant des ado-rables.
  • On a traversé des saisons où on s’est demandé pourquoi on s’était marié…
  • On a dû se demander pardon réciproquement. Plusieurs fois.
  • On a dit des choses qu’on a regretté amèrement.
  • On a ri comme des fous. (Une chance que tu es drôle mon Alain…)
  • On a rencontré des conseillers en mariage à quelques occasions.
  • On a été endetté jusqu’aux oreilles puis on a rejoint le clan zéro dette!
  • On s’est fait surprendre par deux solides post-partum.
  • On a traversé des deuils hyper douloureux.

Et on a choisi de s’aimer malgré tout, encore et encore.

Jardiner avec mon meilleur

La semaine dernière j’ai croisé un de mes voisins sur la rue. On a marché un bout ensemble. On a marché très lentement. Il avait le souffle court. Il me racontait que son cœur de 80 ans lui donnait du trouble depuis quelques années. Il a dû subir une grosse opération dernièrement. Il était bien content d’être de retour à la maison avec son épouse. 54 ans de vie commune. Ils ont trouvé la pandémie difficile. Ils ont fait des casse-têtes comme jamais m’a t-il dit avec un petit sourire en coin. Je l’écoutais me parler de sa vie avec sa femme comme s’ils ne faisaient qu’un. Je trouvais ça tellement beau. Il me racontait que sa femme aimait tellement jardiner l’été et prendre soin de ses fleurs, qu’ils allaient tout faire pour rester à la maison le plus longtemps possible.

Je suis entré à la maison avec le sourire. Mon Alain me dit depuis le début de notre mariage : « Mon rêve c’est qu’on se vire de bord à 80 ans, à genou ensemble dans le jardin …» Je le trouvais louche de me dire ça quand j’avais 20 ans. Je posais les yeux sur une plante et elle se mettait à sécher  sur le champs! J’avoue que 20 ans plus tard, je la trouve magnifique cette image. Moi aussi j’en ai fait mon rêve.

Je veux continuer de prendre soin du jardin de notre mariage pour qu’à 80 ans on puisse se regarder dans les yeux au-dessus de nos foyers progressifs et admirer notre magnifique jardin.

Dans les meilleurs moments et dans les pires saisons…

J’ai eu la chance de tomber sur un homme fort. Un homme pour qui la famille est son plus grand bien. Un homme qui veut qu’on parle de nos émotions et qui n’accepte pas qu’un conflit ne soit pas adressé. Ces belles qualités ont probablement sauvé notre mariage à plusieurs reprises.

Voici une liste proposée par Alain pour un mariage solide :

  • Pardonne ton conjoint ou ta conjointe sans hésitation.
  • Demande pardon si tu as blessé l’autre. Sans hésitation.
  • Écoute plus, parle moins.
  • Cherche à faire plaisir le plus souvent possible.
  • Prier ensemble.
  • Avoir une bonne routine. Savoir quand décrocher et se reposer.
  • Apprendre à se mettre dans la peau de l’autre, on n’a pas tous le même bagage.
  • Se regarder soi-même.
  • Parler ensemble. Échanger dans le respect nos différents points de vue et dans le désaccord, chercher à comprendre l’autre.
  • Arrêter une discussion quand le ton a envie de monter. Fermer la porte aux paroles méprisantes.
  • Laissez l’autre nous ramener à l’ordre même quand ça fait mal.
  • Ramenez l’autre à l’ordre avec amour.
  • Valoriser l’autre le plus souvent possible. Devant les enfants, c’est encore mieux!

Et le plus important… chercher a appliquer ce plus grand commandement de Jésus :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Mathieu 22:36

Et vous? Vous avez d’autres points a ajouter à cette liste? Écrivez-les dans les commentaires 🙂 Au plaisir de vous lire!

0
Votre panier
  • No products in the cart.