Un encouragement à devenir une mère confiante en Dieu

J’adore m’installer sur mon patio avec un thé glacé et un bon livre. Le repos bien mérité de la maman guerrière, pas vrai ? Dernièrement, ma sœur m’a fait découvrir un livre qui est tellllement pertinent au quotidien d’une maman chrétienne et qui m’a apporté une bouffée d’air frais. C’est un recueil de textes écrits par 7 blogueuses qui s’interrogent sur leur rôle de mère et de chrétienne en racontant leurs tranches de vies aussi divertissantes que parlantes. Je vous en partage les grandes lignes et quelques passages qui m’ont fait réfléchir. Au fond, on se la pause toutes, cette question, au plus profond de nous-mêmes: suis-je une « Maman à la hauteur »?

La maternité, c’est avant tout un appel. Il passe par-dessus nos aspirations, nos intérêts, nos rêves. Le sacrifice de soi est peu d’actualité dans nos entourages et dans la société. Parfois, c’est dur! Pas étonnant que parfois nous en ressentions de la frustration, et même une certaine injustice. Mais j’en connais un qui n’a pas hésité à sacrifier son existence et sa vie pour quelqu’un. Jésus nous parle de mourir à nous-mêmes, pas vrai? C’est parfois l’impression que l’on a lorsqu’on lave la vaisselle, qu’on essuie des petites fesses pour la troisième fois de la journée ou qu’on ne part pas en voyage comme on le voudrait.

« Quand nous sommes prêts à mourir à nous-mêmes en tant que parents, cette mort produit non seulement du fruit dans notre propre cœur, mais aussi dans le cœur de nos enfants »

Wow! Les mamans, ne sous-estimons jamais la portée du sacrifice de soi pour nos petits. Nous ressemblons davantage à Jésus que nous le pensons. Alors continuons à vivre notre quotidien avec joie, c’est là notre cause, du moins pour cette saison.

Une section du livre qui m’a beaucoup interpellée s’adresse à celles qui sont enrôlées dans la guerre des mamans. Vous savez, la maman parfaite, celle qui nous met tellement de pression pour lui ressembler? Car non, les filles, elle n’existe pas! Au contraire, nous réalisons de jour en jour que la perfection humaine est inatteignable, malgré ce que les autres mamans autour de nous peuvent laisser paraître. L’auteure nous exhorte à simplement lâcher prise et s’en remettre à notre Père. Voici son équation :

Maman (jamais assez à la hauteur) + Dieu (infiniment à la hauteur) = maman à la hauteur

J’adore ça ! Nous sommes à la hauteur, car nous croyons que nous sommes appelées « Choisie, Fille, Justifiée, Honorée, Héritière, Pardonnée, Rachetée ».

Laissons à la croix les comparaisons infertiles et décourageantes entre mamans « parce que chaque famille est une unité culturelle distincte, il est bon que nos méthodes diffèrent ». Bâtissons notre foyer selon nos principes, priorités et surtout selon ce que le Saint-Esprit nous inspire. Cessons d’écouter les discours vides qui nous disent que ce que nous faisons est bien ou mal dans notre façon de vivre et allons plutôt puiser les vérités dans la Parole de Dieu. Avec notre Papa, pas besoin de prouver notre valeur et de chercher l’approbation des autres. Et à l’inverse, faisons grâce aux mamans qui ont choisi de faire différent de nous. Les pensées qui nous suggèrent que nous sommes incapables, faibles, insécures et incompétentes ne cesseront pas de venir à notre esprit. C’est à ces pensées que nous devons faire la guerre!

Pourtant, il n’est pas si facile de céder les rennes à Dieu. On y tient à notre contrôle, ainsi qu’à nos listes et nos inquiétudes. Dans la fatigue et l’impatience, « nous marchons avec confiance, nos pas dans notre force, mais dans la sienne ». L’une des auteures nous rappelle que Dieu se sert des petites choses du quotidien pour nous transformer, même si elles semblent associées au chaos. Elles nous rappellent notre besoin de Jésus et de sa grâce. On oublie parfois la perspective de l’éternité lorsqu’on pense aux 10 milles tâches de la journée. Gardons les yeux fixés sur Jésus, espérons en lui et puisons notre force en lui pour renouveler nos pensées.

Le livre parle aussi du champ missionnaire de la maternité. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j’ai souvent peur de ne pas être à la hauteur pour enseigner l’évangile à mes enfants. L’auteure de ce passage nous pose la question « Comment je représente l’évangile » au sein de ma famille? Chacune des précieuses discussions avec nos enfants, notre attitude, la façon dont nous traitons les autres et de vivre nos journées sont impérissables. Nous sommes des exemples pour eux. Nous ne serons pas des mamans parfaites, loin de là! Mais nous ferons de notre mieux, avec humilité, pour présenter Jésus à nos enfants par qui nous sommes. C’est une des joies de la parentalité! Et un privilège aussi.

« Mais alors que les mères élèvent la prochaine génération avec fidélité, les applaudissements des cieux retentissent pour l’éternité. »

Soyez encouragées et bénies par la lecture de ce livre qui m’a fait du bien.

0
Votre panier
  • No products in the cart.