Il faut que j’avoue. Je suis atteinte du syndrome de la performance aiguë